6 paliers à franchir pour sortir d’une relation toxique

par | Août 31, 2018

Vous avez découvert récemment, que peut être, il y a une dose de toxicité dans votre relation qu’elle soit d’ailleurs professionnelle, amicale, familiale ou de couple. C’est un constat difficile et douloureux dont vous doutez énormément.
Votre première réaction est sûrement de vous poser cette question : « mais que dois- je faire ou comment dois je être pour faire changer pour retrouver cette relation idéale du début ? » Certainement que vous pensez que vous devez changer, pour améliorer cette relation.

Ou alors, vous en êtes au stade de penser que vous devez vous séparer de cette relation, qu’il est nécessaire de vous protéger mais cela vous semble très difficile car il s’agit de votre famille et l’on ne divorce pas de sa mère ou de son père, ou parce que vous pensez être incapable de vivre seul et d’y arriver seul.
Effectivement dans le cas de l’emprise, il y a une telle embrouille, une perte des capacités et un affaiblissement très important qu’il est nécessaire de mettre en place une réelle stratégie de compréhension, de guérison et de reconstruction. Dans cet article je vous présente cette stratégie en sept points essentiels à franchir étape par étape.

1 .De l’anormalité à la normalité

Quand vous avez toujours eu le même modèle, qu’il soit familial ou autre, ou que vous avez toujours eu le même genre de relations de couple, amicales, professionnelles vous ne savez pas systématiquement si ce que vous vivez, est normal, surtout si vous avez manqué de modèles positifs autour de vous. Vous avez eu, par exemple, des parents ayant un trop grand sens éducatif et qui vous ont imposé leurs propres désirs, leurs souhaits, leurs envies. Ils vous ont fait vivre une sous-existence

C’est une partie cachée qui concerne les empreintes que votre enfance à laissées, vos attentes d’aujourd’hui qui prennent source dans votre passé. Ce n’est pas l’adulte qui réagit mais l’enfant blessé qui n’a pas été entendu, qui n’a pas compris et n’a pas été réconforté.

Enfants, nous étions crédules, vulnérables et dépendants. Nous avions un besoin vital de protection et d’amour. Nous avons accepté beaucoup de choses pour obtenir cette protection et cet amour car nous ne savions pas où étaient les limites. Ce qui a construit notre cadre de normalité, anormal. Du coup, nous ne savons plus de quoi nous devons guérir ou contre quoi nous devons lutter.

2 .Transformer la chenille en chrysalide à l’intérieur de son cocon : comprendre

La première étape vers la guérison, que l’on ne peut poser seule mais seulement avec l’aide d’une tierce personne experte. Qui remplira le rôle de tiers dans cette relation toxique (vous, la personne toxique et le thérapeute) Il vous aidera à comprendre la différence entre l’anormalité et la normalité. Il est possible qu’en vous accompagnant et seulement en levant la tête du guidon, de poser un nouveau regard sur les événements, un regard neuf.

3 .De la banalisation à la reconnaissance de la destruction

Reconnaître que la personne toxique a eu tort, qu’elle a peut être été brutale, nocive ou destructrice vous permet de ne pas porter la culpabilité, la honte, d’accroître votre manque affectif et votre défaillance de confiance en vous.

Vous avez tendance à tout interpréter à partir de vous-même. Il est important de voir qu’il y a des conflits parce que la personne toxique est incapable de reconnaître ses torts plutôt que de vous dire que vous êtes nul. Il est moins destructeur de penser qu’elle se moque de vous parce qu’elle est mal dans sa peau plutôt que vous êtes méchant ou décevant ou coupable ou pire encore que vous méritez votre sort.

Cette reconnaissance est parfois bien mal aisée, lorsque les sévices sont subtils et c’est le cas des sévices psychologiques. Il est plus difficile de reconnaître la maltraitance psychique que la maltraitance physique.

Les mots tuent parfois bien plus que les coups. Ils n’ont pas été perçus comme destructeurs parce que vous n’y voyez pas clair et ne pouvez pas mettre la personne toxique en cause.

Être mal aimé, c’est cent fois pire que les coups car la violence physique est plus facile à détecter par vous et votre entourage. De plus, vous avez tendance à vous en attribuer la cause alors que tout le monde sait que la violence physique n’est pas normale et que vous n’êtes pas responsable.
Or sans cette reconnaissance par un thérapeute expert de l’emprise narcissique on ne sait pas contre quoi lutter, on ne sait pas non plus de quoi doit-on guérir. Le mal être reste flou, impalpable sans causes parce que celle-ci sont ignorées, niées ou minimisées.

4 .La métamorphose ; le développement dans la chrysalide

Un questionnement percutant par un expert, des explications pour comprendre, des peines prises en compte permettent d’activer nos propres ressources et de se rétablir, de guérir et de se reconstruire. Vous posez des actes, qui vous font faire de petits pas quotidiens qui vont vous permettre de changer, d’évoluer sur votre chemin de vie plutôt que de rester enfermé dans cette invisible prison

De plus, attention à vos efforts à aller mieux restés avec peu ou sans résultats. Cela ne vient pas de votre propre capacité à guérir, mais de la façon à regarder la difficulté. En effet, souvent, vous avez travailler avec la partie haute de l’iceberg, votre conscient plutôt que de vous occuper de la partie cachée, votre inconscient. Et,

malheureusement, plus nous échouons à aller mieux, plus nous déprimons et nous nous décourageons.

C’est comme si nous mettions un pansement sur une plaie infectée. Il faut d’abord désinfecter et apporter un soin approprié à la plaie pour ensuite y mettre un pansement.

5. Faire céder la chrysalide

Une fois les fondations de la guérison posées, le problème identifié et compris, le thérapeute vous accompagnera à changer, à adopter de nouveaux comportements ou à exprimer de nouvelles capacités. A pouvoir faire des choses que vous saviez faire et qui étaient là. Et puis cela peut être dans votre manière de penser les choses que ça change aussi, votre représentation de vous-même. Pour cela il vous accompagnera à :

 

remettre en cause les projections de la personne toxique.

Ce qu’elle a déversé sur vous mais qui ne vous appartient pas. Tout ce qu’elle vous reproche, ce que vous avez pris pour vous alors que vous n’êtes pas en cause.

  • « Il m’a dit que je ne faisais pas attention à lui… »
  • « Et selon, vous, lequel des deux ne fait pas attention à l’autre ? »

Ou

  • « Je ne comprends pas pourquoi elle me reproche cela »
  • « Et si elle parlait d’elle, serait-ce plus cohérent » ?

La personne toxique est centrée sur elle 24h/24 , même quand elle semble parler de quelqu’un d’autre.

 

Remettre en cause les injonctions toxiques

Les injonctions sont des messages inhibiteurs ou toxiques, souvent non verbaux reçus à des moments charnières de notre construction qui sont intégrés comme des évidences. Ces injonctions génèrent des croyances sur nous, les autres et le monde. La personne toxique présente un talent particulier pour repérer ces injonctions et les réactiver, voir les accentuer. D’où l’importance de les remettre en cause pour s’en libérer et ne plus laisser l’abuseur, abuser !

Recadrer votre positionnement d’adulte à adulte

La position basse est une position utile dans les relations voire une qualité relationnelle. Nous faisons varier notre position en fonction de la situation. Par exemple avec nos enfants, il y a des moments où nous serons plus en écoute, centrés sur ses besoins (position basse), et d’autres moments où l’on fixera une limite ou un cadre (position plus haute).

Dans le cadre de l’emprise, la position n’est plus une position qui coulisse en fonction de la situation, mais un état permanent donc limitant, gênant, anxiogène. Il sera donc indispensable de retrouver ce coulissement, ce positionnement d’adulte à adulte pour se réapproprier ses compétences, capacités, talents spécifiques, …

Sortir de la relation d’emprise

Vous avez deux possibilités pour sortir de l’emprise, soit de rompre tous liens, soit de changer votre implication dans la relation. Mais, il n’est pas forcement obligatoire de couper tous les liens.

Récupérer l’énergie, les ressources dépensées et utilisées a fond perdu dans cette relation

Vous débarrasser des contraintes personnelles

Comme je dois être parfaite, je dois faire des efforts, je dois être fort, pour me libérer des dilemmes insolubles (doubles contraintes) posées par la personne toxique. La théorie de la double contrainte qui fut notamment proposée, sous l’impulsion de Gregory Bateson en 1956 au sein de l’école de Palo Alto )

A faire évoluer votre manière de communiquer pour faire cesser l’intrusion de la personne toxique

 

6 .Lorsqu’un magnifique papillon sort de la chrysalide on parle d’émergence

Après cela, vous avez changé intérieurement (confiance et affirmation de soi, fin des doutes …). Il est temps de construire de nouveaux projets dans chacun des domaines de votre vie et pour réaliser ce qui est important pour vous, pour prendre votre envol.

  • Retrouver bien être, sécurité et énergie
  • S’affirmer, accéder pleinement à ses ressources
  • Elaborer une vision positive du futur
  • Se mettre en action sereinement

Peut-être que cette démarche que je viens de vous présenter vous semble impossible seule. C’est pourquoi j’ai développé le programme Emergence pour vous aider à franchir avec succès chacune de ces étapes.

Je vous invite à prendre connaissance de ce programme Emergence et à me contacter pour un appel découverte. L’appel découverte est l’occasion idéale pour

faire connaissance, pour répondre à vos questions et mettre en lumière vos besoins actuels et valider si le programme Émergence est fait pour vous. Contactez moi !

0 commentaires

WordPress Lightbox Plugin